Le Printemps

Le printemps ressemble une peut-être main
(qui sort soigneusement
de Nulle part)arrangeant
une fenêtre,dans laquelle des gens
regardent(pendant
que des genres fixent leur regard
arrangeant et changeant plaçant
soigneusement là-bas une chose
étrange et une chose connue ici)et

changeant tout soigneusement

le printemps ressemble une peut-être
Main dans une fenêtre
(soigneusement ça
et là changeant de place des choses
Nouvelles et Vielles, pendant que
des gens fixent leur regard soigneusement
mouvant de place une peut-être
fraction de fleur ci
et un centimètre d’air là)et

sans rompre quelque chose

~ e. e. cummings
traduction paul mercken

 

Laat een reactie achter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*